CROCODILES Compagnie Barbès 35



JEUDI 23 JANV 20H

DURÉE  55 MIN
TARIFS C DE 10 € 
À 4 €
PASS FAMILLE VOIR CONDITIONS DANS L’ONGLET INFOS PRATIQUES : TARIFS

« En fait, voilà, je ne m’attendais pas à ce qu’elle s’en aille vraiment. Tu n’es pas prêt à dix ans, même si avant de t’endormir ta mère t’a serré longtemps contre sa poitrine, en te disant qu’il faut toujours avoir un rêve au-dessus de la tête, tu n’es pas prêt de penser qu’en réalité elle te dit : Khoda negahdar. Adieu. »
L’histoire vraie d’Enaiatollah Akbari Enaiat, Afghan et Hazara, a dix ans lorsque sa mère le conduit clandestinement au Pakistan. Les Hazaras sont considérés comme des esclaves par les Pachtounes et les talibans, qui les persécutent ou les éliminent. En « abandonnant » son enfant de l’autre côté de la frontière, la mère d’Enaiat lui donne une chance de sauver sa vie. Débute alors, pour l’enfant, un périple de cinq années, jalonné d’épreuves, jusqu’à son arrivée, en Italie, où une famille va l’accueillir…

d’après Dans la mer il y a des crocodiles de Fabio Geda mise en scène & adaptation Cendre Chassanne, Carole Guittat montage José Chidlovsky son Édouard Alanio lumière Sébastien Choriol construction Édouard Alanio, Sébastien Choriol, Jean-Baptiste Gillet collaboration artistique Isabelle Fournier avec en alternance Rémi Fortin, Zacharie Lorent

PRODUCTION Compagnie Barbès 35 COPRODUCTION Théâtre Scène conventionnée -Auxerre, La Cité de la Voix -Vézelay, Théâtre Dunois -Paris AIDE À LA CRÉATION DRAC Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté et du Conseil départemental de l’Yonne SOUTIEN La Minoterie – Création jeune public et éducation artistique -Dijon, Le Nouveau Théâtre de Montreuil Centre dramatique national, La Maison des Métallos -Paris, Bourgogne Active

LA PRESSE EN PARLE
(…) La présence de Rémi Fortin fait penser à un petit Prince moderne qui porterait la nuit sur ses frêles épaules et aurait le pouvoir de l’apprivoiser, apprivoiser ses crocodiles, grâce à sa capacité d’étonnement, un désir de vivre invincible. C’est troublant et beau, c’est une parole d’espoir ! Evelyne Trân – Le Monde.fr


©Compagnie Barbès 35